(Last Updated On: 14 février 2024)

Les ingrédients à surveiller dans la whey pour nageurs

La natation étant un entraînement complet du corps, il est important d’aider à garder tous vos muscles forts et bien nourris. L’une des façons les plus simples d’y parvenir est de boire un shaker de whey après l’entraînement.

Boire une boisson protéinée après une séance d’entraînement de natation permet à votre corps d’avoir une bonne quantité de protéines chaque jour afin de ne pas perdre de masse musculaire ou de nutriments vitaux. Chez la marque française Protéalpes, la whey protéine est développée par deux pharmaciens à partir de lait de pâturages alpins. Initialement uniquement pour les athlètes de haut niveau, leur protéine en poudre est sans édulcorants et sans additifs, certifié anti-dopage et sans sucralose. La whey sans sucralose ou autre additif c’est la garantie de protéines de qualité supérieure.



Bien qu’il s’agisse d’un moyen efficace d’aider à réparer et à reconstruire les muscles fatigués, les shakers pour nageurs ne peuvent pas compenser une mauvaise alimentation. L’inclusion d’autres sources de protéines telles que les viandes maigres, les produits laitiers à faible teneur en matières grasses et les noix en combinaison avec une poudre protéinée de haute qualité répondra à vos besoins quotidiens en protéines dans le cadre d’un plan de repas d’entraînement équilibré.

Faites attention à ce qu’il y a dans votre boisson pour vos meilleures performances !



Beaucoup trop de protéines

La plupart des poudres protéinées contiennent des protéines de lactosérum. La protéine de lactosérum est une protéine naturelle de haute qualité provenant du lait de vache qui contient les acides aminés essentiels que votre corps ne produit pas lui-même. Elle a également la teneur la plus élevée en cystéine, qui aide à la biosynthèse du glutathion. Il s’agit de l’acide aminé le plus responsable de la réparation, de la synthèse des protéines, du transport des acides aminés et de l’activation des enzymes – tous importants pour une récupération musculaire optimale.

Ainsi, si la consommation de protéines de lactosérum en poudre après la natation peut aider à reconstruire les muscles, ce n’est pas le seul type de protéines que vous devriez avoir dans vos shakers protéinés. Trop de lactosérum peut faire grossir les nageurs, ce qui n’est certainement pas ce que vous souhaitez si vous participez à des compétitions de haut niveau.



Votre corps a aussi besoin de protéines de caséine pour équilibrer les effets de la protéine de lactosérum. Comme la caséine a un taux de digestion plus lent, elle libère lentement ces acides aminés et aide à la réparation musculaire sur une plus longue période. C’est important pour les nageurs qui essaient de rester forts et minces. Pour plus d’explications sur ce point, consultez cet article sur les différences entre whey et caséine qui explique comment faire un choix intelligent.

Trop d’additifs

Vous seriez surpris de voir tous les ingrédients supplémentaires qui sont ajoutés aux pots de protéines en poudre afin de faire du profit. Lisez l’étiquette nutritionnelle et assurez-vous que vous consommez suffisamment de protéines, de vitamines et de minéraux.



Plus le pourcentage de protéines, de vitamines et de minéraux dans la poudre est faible, plus il y a de chances que la poudre contienne des agents de remplissage et des ingrédients moins utiles. En juillet 2010, le magazine Consumer Reports a analysé 15 boissons et shakers protéinés différents et a découvert que chaque boisson testée était contaminée par de l’arsenic, du cadmium, du plomb ou du mercure. Vous n’avez certainement pas envie d’ingérer ces métaux lourds toxiques !

La qualité plutôt que la quantité

Considérez la source – toutes les protéines ne sont pas égales et vous n’en aurez pas toujours pour votre argent ! La source alimentaire dont proviennent les protéines fait également la différence. Il est recommandé d’utiliser des sources de protéines animales, car elles ont un meilleur profil d’acides aminés. Les acides aminés sont les éléments constitutifs des protéines et les quantités de ces types d’acides aminés dans les protéines animales sont plus favorables que dans les sources végétales.

Il existe des sources de protéines non animales, mais légèrement moins efficaces, que vous pouvez envisager si votre organisme ne peut tolérer le lactosérum et la caséine en raison d’allergies au lactose. Essayez les poudres qui tirent leurs protéines de plantes comme le riz, le pois et le quinoa.



Les arômes artificiels

De nombreuses poudres protéinées ne sont que du lactosérum aromatisé bon marché, alors faites attention à ne pas acheter quelque chose qui contient quelques protéines, mais surtout des produits de remplissage. Vous pouvez aussi vérifier sur l’étiquette s’il y a du sucre ajouté, car cela peut ajouter des calories, ce que les nageurs doivent généralement surveiller pour ne pas prendre de poids supplémentaire.

Il convient de noter que si le shaker est à base de lait, certains sucres peuvent provenir du lait. Cependant, certaines marques rajoutent du sucre pour améliorer le goût, l’idéal étant de vérifier l’étiquette et de s’assurer que le contenu vous convient.



Les substances interdites

Enfin, faites attention à ce que contient votre whey et vos produits en général, car toute substance interdite peut faire invalider vos performances voir une victoire en compétition. En cas de doute, consultez toujours un nutritionniste, votre entraîneur ou un autre professionnel de la santé.

Comme toujours, les boissons protéinées ne doivent pas remplacer chaque repas. Elles doivent être utilisées tout au long de la journée pour la récupération après une séance d’entraînement, avant le coucher pour faciliter la réparation musculaire, et comme collation saine. Les aliments entiers de votre régime équilibré contiendront des fibres, des antioxydants, des substances phytochimiques et d’autres substances protectrices naturelles qui ne peuvent pas être reproduites avec un régime composé uniquement de boissons protéinées.