Mobilisation des parents d’élèves de l’école de Saint-Béat ce lundi 22 mars entre 8h45 et 10h devant l’école de Saint-Béat.

L’école de Saint-Béat touchée par la tempête

C’est le vendredi 13 décembre 2019, que Saint-Béat a vécu une nouvelle tragédie, en voyant s’envoler le toit de l’école. Fort heureusement, la tempête n’avait pas fait de victime, mais l’école est fortement endommagée.

Toit de l'école de Saint-Béat

Ecole de Saint-Béat le 13/12/2019. Photo site VVSB.

Depuis les enfants de l’école travaillent dans des préfabriqués sur le stade du village.

Mobilisation des parents d’élève de l’école de Saint-Béat

Les parents d’élèves veulent alerter sur les conditions d’accueil des enfants depuis près de 15 mois. Tout le monde espère un retour dans l’école pour la rentrée prochaine en septembre. Mais pour l’heure les parents sont perplexes sur cette perspective.

L’APE de l’école de Saint-Béat décrit ainsi la situation des enfants de l’école :
« -les maternelles sont dans un espace réduit, salle de sommeil non adaptée, pas de salle de motricité.
-compte tenu du protocole sanitaire, manque de moyens pour le personnel assurant le nettoyage et pourtant de nombreuses demandes ont été signifiées depuis juin 2020….
-l’espace réduit pour l’accueil des enfants entre midi et deux les jours de mauvais temps sans parler du protocole sanitaire en cours….
-et pour couronner le tout le bruit quotidien des travaux de la maison de santé. Voir cette dernière se construire avant l’école est vraiment désolant dans le sens où une école est quand même prioritaire … »

Aussi, l’APE invite les familles, les habitants du village, et des médias ce lundi 22 mars à partir de 8h45 pour un rassemblement devant l’école.

En fin l’APE précise « Il ne s’agira pas de défiler ou de bloquer les voies de circulation mais tout simplement de se regrouper pour montrer notre inquiétude sur le devenir de notre école (maintenir les effectifs), sur la scolarité de nos enfants et de leur bien être ainsi que celui des enseignants et du personnel encadrant nos enfants. »

Bien sûr, il faudra veiller au respect des gestes barrières lors de ce rassemblement.