Comment sécuriser sa résidence secondaire en montagne ? Voilà une question que l’on se pose quand on a une maison à la montagne. Qu’il s’agisse d’un petit chalet au Mourtis, d’une maison accrochée à la montagne à Melles, ou d’une petite maison de village à Castillon de Larboust, comment sécuriser sa maison ?

Quelle résidence secondaire à la montagne ?

Depuis l’épidémie de Covid, beaucoup de Français recherchent des résidences secondaire, et en particulier à la montagne. Avec la crainte de nouveaux confinements, les maisons à la montagne garantissent de pouvoir vivre au grand air même dans les moments les plus sombres de l’épidémie. Pour certains une vieille grange perdue en montagne fera l’affaire, d’autres en profitent pour investir dans une future maison de famille, quand d’autres choisissent une maison à la montagne pour télétravailler, ou de proposer des locations saisonnières… mais le reste du temps la maison sera vide.  Alors comment s’assurer de tout bien retrouver à son retour ?

Comment sécuriser sa résidence secondaire à la montagne ?

Evidemment la première solution c’est de sécuriser les accès pour dissuader d’éventuels visiteurs. Pour l’accès par la route, on installera un portail que l’on peut verrouiller. Et comme on dit les bonnes clôtures font les bons voisins. Ensuite pour sécuriser l’entrée de la maison, on installera des volets que l’on peut bloquer de l’intérieur. En général à la montagne, les règles de construction prévoient toujours les bons vieux volets en bois, qu’une bonne barre à l’intérieur viendra bloquer. On évitera également la tradition de la clé sous le pot de fleur, …

Surtout on pourra prévoir un système de vidéosurveillance. Il y a la solution simple de caméra connectée que l’on peut consulter à distance, ou les télésurveillance avec des opérateurs à distance susceptibles de déclencher une intervention sur site. Cela vaut peut-être le coup en fonction de votre situation de demander le tarif agent de sécurité.

Enfin dernière option, et finalement pas des moindre, solliciter le voisinage. Car sauf à ce que votre maison soit très isolée, de bonnes relations de voisinage peuvent vous prévenir contre certaines mauvaises visites. A la montagne, surtout hors saison, on sait reconnaître les trafics de véhicules ou de personnes non habituels.

Au final, il ne faut surtout pas renoncer à la qualité de vie à la montagne, pour quelques moments d’absences (un peu anxiogènes) dans l’année.