(Last Updated On: 2 janvier 2024)

La laine mérinos pour passer l’hiver au chaud, et sans transpirer dans nos activités de montagne. Un vêtement de montagne de montagne en laine mérinos c’est l’assurance de porter sur soi une laine douce, souple, tout en régulant la transpiration. Avec le dérèglement climatique l’hiver dans les Pyrénées bouscule les habitudes. La pratique la plus courante pour se protéger du froid reste de superposer des couches de vêtements. Mais ainsi accoutré la marche ou la randonnée peut vite transformer cette protection en sauna. On parle bien sûr d’activité quotidienne dans nos villages de montagne, et pas d’une grande randonnée sur les sommets. Car une fois bien transpirant dans nos vêtements, on devient encore plus vulnérable à la baisse des températures, même relative. Bien sûr il existe des vêtements de montagne thermorégulant, mais ces matières synthétiques ne sont pas toujours très agréables à porter. Alors c’est avec un plaisir certain que l’on voit revenir la laine mérinos dans nos équipements de montagne.



La laine mérinos pour passer l’hiver au chaud

La laine mérinos provient d’un mouton du même nom. Autrefois il existait en France de véritables filières pour travailler la laine mérinos. Mais avec l’arrivée du coton, et surtout des fibres synthétiques, toute cette industrie s’est effondrée. Si bien qu’aujourd’hui la Chine s’approvisionne en laine mérinos pour un misère. De nouveaux acteurs tentent de relancer une véritable filière française. Pour l’heure la plupart des vêtements à base de laine mérinos que l’on trouve sur le marché proviennent de Chine, mais si la tendance à porter ce type de textile se poursuit, cela pourrait immanquablement pousser la filière française. Car les vêtements en laine mérinos sont évidemment bien plus durable que les autres textiles. Surtout que l’on ne parle pas là d’une laine qui gratte mais d’un fil terriblement doux.



La laine mérinos dans les vêtements de montagne

De nombreuses marques de vêtements pour la montagne comme Cimalp marquent le retour de la laine mérinos. On la retrouve ainsi, dans des sous-vêtements, mélangée à des fibres polyesters. Un mélange de fibres techniques que chez Cimalp on appelle le Cimawool avec 47% de laine mérinos. Des sous-vêtements en Cimawool présentent de nombreux avantages comme le confort sur la peau, la légèreté, la respirabilité et un séchage rapide (ce qui compte énormément l’hiver). Surtout à la différence d’autres vêtements en synthétique, la fibre en laine mérinos ne nous transforme pas en boule puante dès les premières gouttes de transpiration. Côté prix ces vêtements de montagne avec de la laine mérinos restent tout à fait abordables. Ainsi le t-shirt Cimalp Charvin 3H se trouve à moins de 60 euros.