La Résidence un tiers-lieu à Saint-Bertrand de Comminges à l’initiative du fond d’investissement INCO ?

Un tiers-lieu dans le Haut-Comminges

Qui a déjà entendu parlé de ce projet d’un tiers-lieu à Saint-Bertrand de Comminges à l’initiative d’un nébuleux fond d’investissements Parisien ?

A chaque rassemblement (pour thevillage) de politiciens à Saint-Bertrand de Comminges, s’est toujours la même ritournelle: un mystérieux fond d’investissement Parisien. Le fond ICO veut installer un tiers-lieu à Saint-Bertrand de Comminges. On parle même plutôt d’un incubateur dont la vocation est d’accompagner de futurs entrepreneurs.

Sur le site d’un architecte il existe même un vidéo de présentation du projet :

La Résidence Saint-Bertrand-de-Comminges

Mais sur place, et dans le Haut-Comminges, personne n’a jamais vraiment entendu parler du fond d’investissement INCO et de startups.

Ici où le pragmatisme règne, rien d’étonnant à ce que le parachutage d’un projet déconnecté des réalités du territoire n’émoustille pas les Commingeois.

La résidence : programme d’accompagnement

Quand on cherche sur internet, plus de détails sur le projet, on tombe même sur un formulaire pour pour rejoindre l’incubateur La résidence. Les projets ciblés tournent autour de l’alimentation durable.

Sur la page Facebook de la Résidence, on comprend aussi que la Région Occitanie est engagée aux côtés du fond d’investissement.

Sur le site internet du futur incubateur, le fond d’investissement annonce jusqu’à 32 startups accompagnées par an.

Pour les startups sélectionnées, elles s’engagent dans des domaines comme « mieux se nourrir et mieux produire », « la mobilité en milieu rural ». Les startups peuvent également s’engager pour « produire local pour redynamiser l’économie locale », et pour « la transition écologique ».

Les startups accompagnées par l’incubateur, profitent notamment de formations pour développer leur projet. Mais aussi, elles peuvent bénéficier de l’écosystème local pour expérimenter leur projet.

La résidence affiche même participer à un réseau mondial entre les accélérateurs et les startups qui innovent dans le domaine de l’économie circulaire.

Tiers-lieu La Résidence à Saint-Bertrand de Comminges

Malgré tout, il semble difficile d’en savoir plus la réalité de ce projet. Et malgré une ambition affichée, pour l’heure on penche plutôt une vaste opération de verdissement du fond d’investissement INCO.

On espère quand même que ce projet aboutisse réellement. Et qu’il permettent à des entrepreneurs vraiment locaux de développer leur activité (elle) sincèrement engagée.