(Last Updated On: 10 janvier 2024)

Entre Luchon et Montréjeau Le train c’est pas mal, comme le dirait le truculent Philippe Gougler dans Des trains pas comme les autres. D’ailleurs dans un épisode de la saison 13 on découvre que la plus grande ligne droite ferrée est en Australie avec 478 km. Mais plus près de nous, c’est une ligne de 36 km de long qui a toute notre attention. Une ligne fermée depuis presque 10 ans qui devrait réouvrir fin 2024 ou début 2025 avec dans un premier train un TER diesel avant la mise en circulation des rames hybrides (électricité/hydrogène). Alors dans la vallée de la Garonne entre la reine des Pyrénées et le nord, les travaux débutent. C’est qu’il y a fort à faire pour réhabiliter la ligne et réouvrir les gares intermédiaires du trajet : Loures-Barousse, Saléchan-Siradan, Marignac-Saint-Béat et bien sûr Luchon. A Luchon le train en direction de Montréjeau-Gourdan-Polignan va bientôt entrer en gare.



Les travaux de réhabilitation de la ligne Montréjeau-Luchon

Pendant un an il va falloir nettoyer les fossés, les aqueducs, évacuer les vieux rails, sortir les traverses en béton mais aussi démonter les passages à niveau et les quais. Viendra encore la phase dite de renouvellement des voies prévue au printemps 2024 avant la réouverture de la ligne fin 2024/début 2025. Malheureusement, pour l’heure, seuls 6 aller et retour sont quotidiennement prévus. Un peu juste à priori pour celles et ceux qui se déplacent quotidiennement dans la vallée pour travailler. Mais une opportunité reste à saisir pour bousculer les habitudes de déplacements dans la gare. Si les collectivités locales s’organisent et organisent les fameux déplacement du dernier kilomètre, que les liaisons sont faites avec la piste cyclable Transgarona, la vallée de la Garonne pourrait accélérer sa décarbonation. Comment vont, par exemple, s’articuler les trains régionaux entre Luchon et Montréjeau, et les bus régionaux Lio ?



Illuminations de Noël à Luchon

Illuminations de Noël à Luchon

Le renouveau pour Luchon

Ouverture de la crémaillère express pour monter à la station de Superbagnères, réhabilitation des termes et réouverture prochaine du casino, la reine des Pyrénées voit sa couronne briller à nouveau. Sur place dès les vacances de Noël 2024, les touristes sont au rendez-vous. Une bonne nouvelle, et ce d’autant plus que la neige n’était pas encore au rendez-vous pour les skieurs Haut-Garonnais. Mais sitôt la fin des remontées vers Superbagnères, sur les allées d’Etigny, on flâne, on se réchauffe avec un café, on achète quelques souvenirs, on s’installer au cinéma Le rex ou on déguste les désormais célèbres gaufres de La petite liégeoise. Le soir venu les restaurants affichent complet, tout comme les hôtels et gîtes. Avec la réouverture des termes et du casino en fin d’année, Luchon voit enfin la lumière au bout du tunnel après des années d’errements.

 

Peut-être qu’alors Philippe Gougler nous invitera à le suivre dans Des trains pas comme les autres vers la reine des Pyrénées.



La crémaillère express attraction des vacances de Noël 2023

Effet nouveauté possiblement, mais les chiffres sont là et démontrent un vrai intérêt pour les nouvelles télécabines pour monter de Luchon à Superbagnères. Entre le vendredi 22 décembre 2023 et le dimanche 7 janvier 2024, près de 30 500 personnes ont acheté des billets aller-retour pour la nouvelle crémaillère express. Cela représente près de 2 000 personnes par jour dans les télécabines.