(Last Updated On: 23 juillet 2021)

Le train à hydrogène à destination de Luchon est annoncé, attention au départ. Voilà peut-être un message que l’on pourra entendre à la gare Matabiau de Toulouse. Car la région Occitanie vient de passer commande, avec trois autres régions, de trains Coradia Polyvalent bi-mode électrique-hydrogène. Un train Coradia Polyvalent bi-mode électrique-hydrogène circulera en 2023 sur la ligne Toulouse-Montréjeau-Luchon.

Le train à hydrogène sur la ligne Toulouse-Montréjeau-Luchon en 2023

C’est l’annonce du jour qui circule partout, et Melles 750 ne pouvait pas avoir un train de retard.

Train hydrogène Toulouse-Montréjeau-Luchon

Train hydrogène Toulouse-Montréjeau-Luchon

Quatre régions française viennent de commander 12 trains polyvalents électrique et hydrogène. Et bonne nouvelle pour les Pyrénées Haut-Garonnaises, l’Occitanie fait partie de la commande. Et la Présidente de la région Occitanie précise d’ailleurs son intention. « ...La région Occitanie accueillera à l’horizon 2025 les 3 Régiolis à hydrogène sur la ligne Montréjeau – Luchon que nous allons rouvrir. C’est également une bonne nouvelle pour l’emploi et le dynamisme de nos territoires, je pense notamment au site Alstom de Tarbes mobilisé dans la fabrication de ces trains innovants. La réindustrialisation décarbonée et les mobilités vertes ne sont plus une utopie, elles sont d’ores et déjà à l’œuvre dans les territoires. »

Et voilà comme nous l’avions déjà annoncé la réouverture de la ligne de train Toulouse-Montréjeau-Marignac-Saint-Béat-Luchon sur de bons rails.

Il reste encore à résoudre la capacité du site de production et de stockage de l’hydrogène, sur le territoire des Pyrénées Haut-Garonnaises. On parle de Gourdan-Polignan, mais rien n’est encore fixé.

D’ici 2023, il reste à réaliser les travaux déjà annoncés pour remettre en état les différentes portions de rails. Et aussi réorganiser les passages à niveau, et enfin réhabiliter les gares comme ici à Bagnères de Luchon.

Gare de Luchon pour le train à hydrogène

Gare de Luchon pour le train à hydrogène

Des connexions en liaison douce autour du train à hydrogène

En attendant l’arrivée des premières rames de train à hydrogène la Communauté de Communes des Pyrénées Haut-Garonnaises, planche déjà sur les connexions en liaison douce depuis les différentes gares.

Il n’est pas question de voir partir des bus diesel, en sortie des gares de Loures-Barbazan, Saléchan-Siradan, Marignac-Saint-Béat, et Luchon pour le terminus.

Alors la CCPHG réfléchit à proposer des solutions de transport intermodales pour rejoindre par exemple les stations du Mourtis, de Bourg d’Oueil et de Superbagnères. En plus Superbagnères disposera à ce moment là d’un nouvel ascenceur depuis Luchon.

On aura peut-être donc des navettes électriques depuis les différentes gares.

Voilà un projet structurant pour le territoire qui souhaite s’inscrire comme une « Destination verte ». Et pour Luchon, avec la Maison de santé, le retour du train améliorer l’attractivité de la station thermale.