Entretien avec Philippe Crampé, Président de Pyrénées31, l’Office de Tourisme Intercommunale des Pyrénées Haut-Garonnaises. L’homme de montagne, maire de Castillon-de-Larboust, compte bien structurer la filière tourisme des Pyrénées Haut-Garonnaises. Un élu bien déterminé à faire de notre territoire « une destination verte« .

Pyrénées31, l’Office de Tourisme Intercommunale des Pyrénées Haut-Garonnaises

Le rapprochement des différentes intercommunalités a conduit à une Communauté de Communes élargie : la CC des Pyrénées Haut-Garonnaises, de Montréjeau à Luchon, à Melles, en passant par Saint-Bertrand de Comminges, Saint-Béat et les villages des Frontignes. Un territoire de 76 communes, avec ses 15 600 habitants et près de 40% des emplois directement ou indirectement liés au tourisme.

Office de tourisme Pyrénées31

Office de tourisme Pyrénées31

C’est dans ce contexte nouveau, qu’à émergé une Office de Tourisme Intercommunale pour « vendre » la destination Pyrénées Haut-Garonnaises : Pyrénées31 désormais présidée par Philippe Crampé, bientôt épaulé par une nouvelle directrice ou directeur qui prendra ses fonction en juillet prochain.

Préparer et organiser l’après crise sanitaire

En tant normal, l’équipe de 12 personnes de Pyrénées31 serait occupée à organiser la communication et la promotion nationale et internationale pour valoriser les sites, les séjours, et les loisirs des Pyrénées Haut-Garonnaises. Mais en pleine crise sanitaire, à quoi bon !

Alors, sous l’impulsion de Philippe Crampé, Pyrénées31 a préparé sa sortie de crise, en travaillant les fondamentaux et notamment les finances, l’organisation et le positionnement.

Une phase qui a notamment permis :

  • d’organiser le regroupement de l’équipe de l’OTI sur un seul site Pyrénées31 à Luchon,
  • d’imaginer une Maison de la montagne,
  • de repenser la distribution de l’offre touristique sur l’ensemble du territoire
  • d’harmoniser les supports de communication (cartes, brochures, …),
  • d’investir dans les moyens de promotion, …

La pause forcée du Covid, aura finalement été salutaire. On gagne parfois à faire s’arrêter un peu et regarder, autour, derrière et devant. C’est un peu comme dans une randonnée.

Randonnée Pyrénées Etang d'ULS

Randonnée Pyrénées Etang d’Uls par le GR10.

Désormais en ordre de bataille, l’Office de Tourisme Intercommunale Pyrénées31, peut déployer sa visibilité, ses packages de séjours, et sa présence sur le territoire. L’équipe de Pyrénées31 sera d’ailleurs présente sur le salon des Pyrénéennes 2021 dans le territoire voisin du Comminges en septembre prochaine. L’office de tourisme doit renforcer sa présence et sa mobilité auprès des touristes et des futurs voyageurs.

« Une destination verte » presque évidente

Philippe Crampé, insiste sur le fait qu’aujourd’hui tous les projets, toutes les initiatives, les actions de la CCPHG et de Pyrénées31, sont passés à la moulinette verte. Bien sûr rien n’empêche quelques incohérences, mais l’essentiel reste la vision globale. Ce n’est pas un concours d’excellence ni de radicalité.

Les Pyrénées haut-Garonnaises restent un territoire nature, et naturellement riche avec ses montagnes, ses stations d’altitudes, ses sites remarquables, ses cours d’eau, et près de 1000 km de sentiers à entretenir. Aussi, la CCPHG et Pyrénées31, veulent préserver cet environnement tout en lui donnant le rayonnement qu’il mérite.

Coradia-Polyvalent-bi-mode-électrique-hydrogène-Montrejeau-Luchon

Coradia-Polyvalent-bi-mode-électrique-hydrogène-Montrejeau-Luchon

Depuis l’arrivée prochaine sur le territoire avec le train à hydrogène, avec des navettes douces, les liaisons vélo via Transgarona, la mobilité locale doit s’inscrire dans cette dimension verte. Une approche en cohérence avec la stratégie de Comité Régional du Tourisme et des Loisirs d’Occitanie qui fait du tourisme de proximité sa priorité. Pas la peine de cramer du gazoil, et du kérozène pour découvrir les Pyrénées Haut-Garonnaises. C’est la démarche de cohérence d’itinérance douce.

Pour le reste c’est aussi aux citoyens, aux touristes, aux amateurs de loisirs nature, de préserver l’environnement local. Ainsi, les VTTistes seront bientôt sensibilisés au respect des sentiers et des zones natures à préserver. On peut aller partout désormais avec un VTT à assistance électrique, mais ce n’est pas sans conséquence pour la faune et la flore locale. Alors si chacun fait un bout du chemin, c’est nos chemins que l’on préserve.

Pour les stations d’altitude, c’est un peu la même approche, on peut essayer de lutter contre le réchauffement climatique, quitte à l’amplifier. Ou bien accepter la situation, et l’accompagner pour préserver l’essentiel.

La produit et la consommation locale dans les projets transverses du tourisme

En bon amateur des produits locaux, et avec l’expérience familiale des montagnards, Philippe Crampé tient au respect du rythme de la nature et des saisons dans la consommation quotidienne. On peut très vivre sans tomate l’hiver, et les anciens ne se posaient même pas la question. Il faut maintenant peut-être renforcer la production maraichère locale, et la distribution locale de ces produits. Car les touristes sont désormais sensibles à cette démarche.

Pastoralisme Pyrénées Haut-Garonnaises

Pastoralisme dans les Pyrénées

Pour cela le Président de Pyrénées31, s’engage dans la transversalité de la démarche avec son collègue Patrick Lagleize, Vice-Président de la CCPHG en charge de ces sujets.

Organiser le télétravail sur le territoire

L’intermodalité de nos vies, rend la frontière travail et loisirs, désormais très perméable. On peut vouloir séjourner dans les Pyrénées Haut-Garonnaises, tout en restant actif professionnellement. On peut aussi choisir de passer une semaine à Luchon pour travailler, tout en profitant de la douceur de vie locale. Et puis, d’un séjour sur le territoire, on peut vouloir s’installer et y vivre comme on l’avait vu pour Saint-Béat.

Du tourisme au développement des services pour les futurs habitants du territoire, il n’y a qu’un pas.

Très Haut Débit internet Pyrénées Haut-Garonnaises

Très Haut Débit internet Pyrénées Haut-Garonnaises

Ce qui est certain, c’est qu’aujourd’hui Philippe Crampé, trépigne d’impatience de sortir de cette crise pour mettre toute son énergie dans la valorisation de son territoire de naissance. Et l’homme est déterminé. Il mettra toute son ardeur dans ce mandat qu’il imagine comme unique. Il entend installer les bases d’une organisation du tourisme efficace autour de Pyrénées31.