Quels sont les nuisibles en montagne ? Comment s’en prémunir ? C’est toujours difficile de parler de nuisibles pour des animaux qui partagent notre environnement. On pourra simplement considérer que des animaux deviennent nuisibles dans certaines situation. Et encore que cette appréciation pourra différer d’une personne à une autre.

Les animaux nuisibles dans nos montagnes

L’environnement sauvage et préservé de nos montagnes, est favorable à la faune. Et c’est bien dans l’ordre des choses. Mais parfois cette présence sauvage est nuisible aux activités de l’homme, même s’il faut bien tempérer cette notion. Par exemple, le ragodin, si vous vivez près d’un ruisseau ou d’une petite rivière. Au début, vous allez les trouver mignons, mais s’ils prolifèrent et quand même ils ravagent les berges avec leurs galeries, cela change la donne. C’est là que les chasseurs tiennent leur discours de régulation de la faune nuisible. Plus haut, selon que l’on est un randonneur ou éleveur la présence de l’ours à Melles, n’est pas perçue de la même façon. Celui qui fut un temps le roi des animaux avec le lion, a toujours été mystique et clivant dans les populations. Aujourd’hui encore il divise dans nos territoires.

Les nuisibles dans nos maisons de montagne

Si à l’extérieur la nature s’organise, c’est parfois plus difficile quand des petits animaux nuisibles s’introduisent dans nos maisons. A l’approche de l’hiver, ce sont les souris, et autres loirs qui s’immiscent dans nos greniers. Et du grenier, en suivant quelques gaines électriques, on peut les retrouver jusque dans nos cuisines. Non seulement la présence de la souris est souvent mal vécue, mais elle amène avec elle des maladies. Et puis surtout on peut aussi craindre pour nos installations électriques. Combien d’incendies domestiques démarrent sur des court-circuits après qu’un rongeur soit passé par là.

Comment se préserver des nuisibles ?

C’est surtout dans nos maisons qu’il faut arriver à se préserver de leur présence. Déjà il faut que la maison, et surtout par les combles soit la plus étanche possible. On évitera aussi de stocker des aliments directement accessibles. Préférez des bocaux en verre pour stocker vos denrées.

On pourra aussi solliciter les services d’un expert antinuisible qui saura à la fois organiser un traitement en prévention, et en cas d’intrusion. En plus d’une solide expérience pour les localiser, ils ont aussi accès à des produits plus efficaces que les produits trouvés en jardinerie.