« Mon voisin est un ours« . A Melles cette expression prend tout son sens depuis la réintroduction des premiers ours en 1996.

Jadis l’ours dans les Pyrénées

L’ours des Pyrénées, enfin l’ours brun eurasien vivrait dans les Pyrénées depuis près de 5 millions d’années. Sa cohabitation avec l’homme est toujours source de complications. Dès la préhistoire, il est la proie des chasseurs pour sa fourrure idéale pour couvrir nos ancêtres, mais aussi pour sa viande. Dans l’antiquité, ère des joutes gallo romaines, l’ours se retrouve dans des cirques pour y faire l’objet de combats. Au moyen-âge il devient la bête domestiquée pour les montreurs d’ours.

Aussi, entre chasse et emprise de l’homme sur son territoire, au début des années 1990 il ne reste qu’une poignée d’ours dans les Pyrénées. Pourtant dès 1979 l’ours devient une espèce protégée, et un premier plan de sauvegarde est mis en place 1984.

Au début des années 1990, le gouvernement décide d’un programme de restauration d’une population d’ours dans les Pyrénées. Le choix se porte sur l’introduction d’ours Slovènes dans les Pyrénées. Ces ours bruns d’origine slovène, sont proches de la souche pyrénéenne sur le plan de leur patrimoine génétique et de leur mode de vie.

Melles pays de l’ours depuis 1996

Si Saint-Béat est le passage du loups « Passus lupi », Melles est sur le passage de l’ours en 1996 pour son retour dans les Pyrénées centrales.

Entre mai 1996 et mai 1997, trois ours slovènes sont relâchés à Melles dans les Pyrénées centrales : deux femelles, Melba et Ziva, en 1996 et un mâle, Pyros, en 1997.

Si depuis tous sont disparus, ils ont tout de même laisser une trace de leur passage avec plusieurs naissances.

Depuis, d’autres ours ont été relâché dans le massif, et un nouveau programme de réintroduction est en cours. Il vise notamment à apporter de la diversité génétique (pour éviter trop de consanguinité).

Mon voisin est un ours

C’est ce que pourrait dire Mickaël Rumeau, employé municipal à Melles, qui a déjà croisé l’ours autour du village. Il avait surpris en forêt une femelle accompagnée de deux petits. Une situation un peu tendue au vu de l’agressivité dont peuvent faire preuve les ourses pour protéger leurs petits.

Maintenant que vous savez que l’ours est désormais là, on ne peut que vous conseiller les randonnées sur les traces de l’ours proposées par l’association « Pays de l’ours ».  Une journée de randonnées unique avec des experts qui vous accompagnent dans la compréhension de l’environnement de l’ours. Réservez votre randonnées sur les traces de l’ours.