Comment prendre soin de sa santé en montagne ? La montagne offre un environnement privilégié pour prendre soin de santé. Mais encore faut-il se donner quelques moyens pour en profiter pleinement. Entre alimentation, activité physique, climat, la montagne nous gâte pour préserver notre santé, et prendre de l’âge dans les meilleures conditions.

L’activité physique tout terrain en montagne

La montagne offre un terrain de jeu exceptionnel pour pratiquer des activités physiques, et surtout quelque soit son niveau. En toute saison, la marche et la randonnée restent des activités complètent pour s’entretenir. Et on peut aussi compléter avec du vélo, y compris avec assistance électrique en fonction de sa capacité à appréhender les routes pentues.

L’hiver avec la neige dans les stations du Mourtis ou de Superbagnères, c’est le ski alpin, le ski de fond, le ski de randonnée et les raquettes.

On peut aussi se lancer dans des sports aquatiques ou même de l’escalade (à la brèche romaine de Saint-Béat-Lez).

Autant dire qu’en fonction des saisons, les activités ne manquent pas quand on vit en montagne tout au long de l’année. Bien sûr, certaines activités sont peut-être à limiter le temps d’une grossesse, mais pour le reste on peut pratiquer sans modération.

L’alimentation simple, frugale et locale en montagne

La montagne ne rime pas seulement avec raclette et fondue, surtout quand on y vit. L’éloignement des commerces, la flemme de descendre dans la vallée, et les réserves à la cave ou au congélateur, amène à cuisiner autrement. Et souvent cela impose un peu plus de frugalité. L’hiver les soupes avec les légumes du jardin ou bio de l’épicerie. L’été des salades du potager, avec de bonnes tomates de plein champs. Côté viande, la montagne est à la fois terre d’élevage mais aussi de néo-végétariens. Et le soir une petite tisane naturelle et bio, pour une bonne digestion et une bonne nuit.

D’autres renforcent leur alimentation avec des compléments santé et forme comme l’argent colloidal que l’on peut commander facilement.

Ecouter les signaux et consulter

Même avec le combo activité physique et bonne alimentation, on ne peut écarter quelques petits tracas. La marche, la course à pied et la randonnée apprennent aussi écouter son corps. C’est alors le moment où il faudra peut-être se rendre dans une des maisons de santé de la vallée pour consulter un médecin, ou même faire un petit bilan au laboratoire. Pour d’autres types de soins ou d’interventions esthétiques, entre santé et voyage, pourquoi pas Turquie santé ?