Les nomades digitaux dans les Pyrénées Haut-Garonnaises ? Avec un bon réseau internet fixe, et même mobile, y compris dans certains villages de montagne comme Melles, les Pyrénées Haut-Garonnaises pourraient attirer ces nouveaux nomades digitaux. Ils transportent leur emploi dans un ordinateur portable, ils se réunissent sur Zoom, et privilégient les expériences de vie locales. Ce sont les nomades digitaux qui travaillent là où ils aiment vivre, mais sans jamais s’installer.

Les nomades digitaux qui sont-ils ?

Labach de Melles, avec désormais ses chevaux de Merens en pâture, serait un spot idéal pour les nomades digitaux, mais malheureusement il n’y a aucun réseau là-haut. Car c’est un des deux conditions qu’impose la vie des nomades digitaux. L’autre condition étant de s’installer dans des endroits agréables à vivre. Ce sont des indépendants, des freelance, des chefs d’entreprise, et ils ont décidé de se passer de la vie de bureau. Et pour cela ils n’avaient pas attendu la Covid pour décider de travailler sans attache, de télétravailler. Ces e-travailleurs promènent leur vie professionnelle dans une sacoche d’ordinateur. Une sacoche qu’ils trimballent de pays en pays, en quête de terres d’accueils séduisantes. Ils et elles sont designer, développeur informatique, analyste financier, rédacteur, …

Nomades digitaux dans les Pyrénées

Nomades digitaux dans les Pyrénées

Les Pyrénées Haut-Garonnaises terre d’accueil des nomades digitaux ?

Ces travailleurs priorisent leur vie entre excellente connexion internet et une bonne qualité de vie. Deux conditions que les Pyrénées Haut-Garonnaises peuvent sans nulle doute remplir.

Si en moment certains de ces télétravailleurs nomades, privilégient Dubaï et Malte, pourquoi ne pas leur proposer Melles, Bezin-Garraux, Castillon de l’Arboust … ?

750m dans le Luchonnais à Castillon-de-Larboust

750m dans le Luchonnais à Castillon-de-Larboust

Quelle vie pour les nomades digitaux dans les Pyrénées Haut-Garonnaises ?

Une vie remplit d’authenticité, d’humilité, et de paysages naturels tirés par les cimes des Pyrénées. Un bon nomade digital pourra partir randonner le matin sur des circuits simples et relativement rapides, comme autour de Sauveterre de Comminges, ou bien encore à Argut-Dessus. Une randonnée pour se déconnecter d’internet et se connecter à la nature.

L’après-midi pourra être le temps des réunions à distance, puis quelques courses locales et bio à l’épicerie Comenge de Saint-Béat, avant de boucler quelques travaux numériques en soirée.

Alors cher e-travailleuses, et e-travailleurs nomades,  on vous attend sur notre territoire. Un avion jusqu’à Toulouse-Blagnac et louez une voiture. C’est bien plus pratique chez nous, et venez profitez de la vie montagnarde Pyrénéenne.