On s’en Melles avec Carole Delga Présidente de la région Occitanie.

[On s’en Melles] pour rencontrer celles et ceux qui font vivre les Pyrénées Haut-Garonnaises. Des questions Pêle-Melles pour prendre de la hauteur, avec l’authenticité et la sincérité de notre territoire.

Pour ce nouvel épisode de [On s’en Melles] c’est Carole Delga, Présidente de la région Occitanie qui s’y colle en bonne Commingeoise.

Carole Delga Présidente Région Occitanie

Conférence de rentrée, 27 aout 2020

Bonjour Carole, quelle Pyrénéenne êtes-vous ?

Je suis avant tout une Pyrénéenne passionnée. Ce territoire représente beaucoup pour moi. C’est le charme de l’authenticité, de cette nature luxuriante, mon point de repère en quelque sorte. Ces montagnes jalonnent ma vie personnelle comme professionnelle.

J’ai passé mes jeunes années à Martres-Tolosane dans le Comminges, aux pieds des Pyrénées, aux portes de ce territoire presque sans limite. C’est certainement ce qui m’a convaincue très tôt que tout était possible.

Par la suite, tout au long de mon parcours, je ne l’ai presque plus quitté. Du syndicat des eaux de la Barousse à mon mandat de députée du Comminges et du Savès, en passant par la mairie de Martres-Tolosane, et désormais à la Région Occitanie, les Pyrénées m’accompagnent et me rappellent chaque jour les valeurs de fraternité, de partage et de solidarité qui sont au cœur de mon engagement politique.

Dans les Pyrénées Haut-Garonnaises, on a toujours le regard pointé vers les sommets. Vers quels sommets voulez-vous aller ?

Ce n’est pas tant le sommet qui compte mais comment l’on y accède. Certains peuvent paraître difficiles à atteindre mais l’ascension en vaut toujours la peine ! C’est d’ailleurs ce que je retiens, en montagne comme à la tête de la Région, l’important c’est le chemin parcouru et celles et ceux qui vous accompagnent. Aujourd’hui, un sommet nous fait face, celui de l’urgence climatique. Avec notre Pacte Vert pour l’Occitanie, nous avons engagé un nouveau modèle de développement, plus écologique, plus solidaire, vecteur d’une justice sociale et territoriale. Nous avons un rendez-vous à ne pas manquer, mais je reste persuadée que nous pourrons gravir ce sommet si nous nous en donnons les moyens collectivement.

agence des Pyrénées, le 7 avril dernier à Toulouse, aux côtés notamment de John Palacin, conseiller régional et président de l’Agence des Pyrénées

Assemblée générale de l’Agence des Pyrénées à l’Hôtel de Région. Toulouse, avril 2021

On sait aussi que les nuages d’altitudes finissent toujours par se dissiper. Mais en attendant quelles sont les difficultés ou les contraintes pour mener à bien vos projets ?

Cette crise sanitaire exceptionnelle vient nous alerter sur l’urgence de changer de braquet, de revoir nos modes de production, de reconsidérer notre rapport à la nature. Nous n’avons pas d’alternative, l’urgence climatique et environnementale est bien là. Il faut donc agir dans la clarté, l’écoute et le dialogue en accompagnant chacune et chacun dans le changement de nos modes de vie et dans l’élaboration de ce nouveau modèle de société que j’appelle de mes vœux.

Nous avons pris conscience de notre vulnérabilité et en même temps de notre capacité à résister, notamment localement, dans nos territoires. L’important désormais c’est d’œuvrer collectivement pour réussir cette transformation, avancer vers le chemin du progrès et pour ce faire ne pas laisser la division s’installer. Les divisions, les oppositions stériles, qui ne contribuent qu’à créer une « société d’ennemis », détournent l’attention, freinent le débat et nous empêchent d’avancer.

Quel est votre dernière ballade, randonnée, activité, … dans les Pyrénées Haut-Garonnaises ?

Ce n’est pas ma dernière sortie dans les Pyrénées haut-garonnaises, mais elle est symbolique au regard de la situation exceptionnelle subie par nos professionnels de montagne cet hiver. J’étais au Mourtis en décembre dernier, à l’occasion d’une sortie en ski de randonnée. Un bol d’air dans un cadre exceptionnel, sauvage et naturel, mais surtout l’occasion de témoigner de mon soutien aux professionnels de montagne. Ils ont subi de plein fouet les conséquences de cette crise sanitaire, avec une année quasi blanche pour les stations. Il était primordial pour moi d’être à leurs côtés.

Carole Delga [On s'en Melles]

Carole Delga

La Région a mobilisé des dispositifs d’urgence pour aider les acteurs et entreprises de montagne à résister à la crise. Mais j’ai aussi souhaité poursuivre le travail de fond que nous avons engagé, au travers notamment de l’Agence des Pyrénées et de la Compagnie des Pyrénées qui porteront un projet d’avenir pour ces territoires. Donner des perspectives aux acteurs de la montagne, c’est aussi un enjeu fort de la réponse à la crise que nous traversons. C’est ce que nous faisons par exemple en favorisant le tourisme 4 saisons et multi-activités, dans le cadre de notre stratégie pour un développement raisonné des territoires de montagne.

Notre territoire est fort de sa nature. Si vous étiez un animal des Pyrénées, vous seriez une truite, un ours, un chevreuil, un chien de berger, un oiseau, … ?

Un choix cornélien pour terminer ! La richesse de la faune pyrénéenne offre une multitude de possibilités… Mais je dirais que je me retrouve assez dans l’isard. Peut-être parce qu’il ne recule jamais face à une pente abrupte et escarpée !

Qui sera là ou le prochain dans [On s’en Melles] ?