Randonnée au pic de L’Escalette en passant par l’estive du même nom pour une magnifique 360° sur les Pyrénées Haut-Garonnaises, et bien plus. Forcément en randonnée pic rime avec difficultés, mais sans être facile, ce circuit vers le pic de l’Escalette reste très accessible. Avec une première pause au refuge de l’Escalette, la montée vers le pic de l’Escalette est certes raide, mais chacun à son rythme pour arriver en haut. Et là vous aurez bien mérité votre petit toit du monde (des Pyrénées). Il est possible de poursuivre sur ce parcours jusqu’au pic du Cagire.

Randonnée au pic de l’Escalette (1856 mètres)

  • Destination : Pic de l’Escalette
  • Altitude et dénivelé : le pic de l’Escalette est à 1856 mètres, avec un départ en haut du col de Menté à 1349 mètres, soit un dénivelé d’environ 500 mètres.
  • Durée : 45 minutes pour arriver au refuge de l’Escalette, un demi-heure supplémentaire pour monter au pic de l’Escalette.
  • Difficulté : la première partie jusqu’au refuge de l’Escalette est relativement facile par la piste forestière, la montée vers le pic est assez raide, et on finit avec les mains sur les rochers dans les derniers mètres.
  • Parcours : pour monter au refuge de l’Escalette, il y a deux chemins différents. Mais préférez la piste sur la droite du refuge au col de Menté.
  • Points d’intérêt : c’est un sommet avec une vue à 360 sur les Pyrénées, avec en plus à la saison les brebis en estive.
  • Balisage : balisage jaune.

Le pic de l’Escalette au départ du col de Menté

Pour démarrer c’est facile, d’un côté comme de l’autre, on stationne en haut du col de Menté (par Boutx ou Aspet). Le départ se fait sur la cabane.

Départ l'Escalette par le col de Menté

Départ l’Escalette par le col de Menté

Un grand panneau indique le parcours. Il est balisé tout le long en jaune. Il y a deux itinéraires différents pour monter au refuge de l’Escalette, et rejoindre l’estive. A peine plus long mais plus facile, le plus simple est de suivre le sentier forestier. On peut aussi remonter plus directement par la gauche mais les pentes et le chemin sont plus difficiles, surtout depuis le passage d’engins dans la première partie.

L’estive et le refuge de l’Escalette

Moutons en estive à l'Escalette

Moutons en estive à l’Escalette

Suivant le rythme de chacun il faut trente minutes pour arriver à l’estive. Il y a sur ce plateau, déjà une très belle vue sur la vallée de la Garonne. Un refuge permet d’y passer la nuit (il souffre malheureusement de tags). L’autre cabane, c’est celle du berger qui veille sur près de 1000 bêtes de juin à octobre.

Atteindre le Pic de l’Escalette

Sur la droite, on voit culminer le pic de l’Escalette, avec un chemin escarpé à flanc de montagne, et plutôt raide. Ce chemin porte un nom évocateur le chemin de la mort. Fort heureusement on ne la croise jamais.

Montée vers le Pic de L'Escalette

Montée vers le Pic de L’Escalette

En montant en son rythme, on voit poindre rapidement un premier replat avant la dernière montée vers le pic. Il faut une demi-heure pour atteindre ce premier plat. De là le pic de l’Escalette vous tend les bras, par un chemin étroit parfois entre les rochers, mais sans difficulté particulière.

Rampe accès pic de l'Escalette

Accès au pic de l’Escalette

Une fois en haut du pic, il ne reste qu’à s’asseoir et profiter. La descente est relativement rapide, alors autant en profiter là haut.

Station du Mourtis depuis l'Escalette

Station du Mourtis depuis l’Escalette

Randonnée au pic de L’Escalette en passant par l’estive est aussi très agréable l’hiver venu jusqu’à l’estive en tout cas.