Transgarona le Comminges et le Haut-Comminges à vélo en passant par Saint-Béat.

Transgarona c’est la grande piste cyclable qui traverse le Haut-Comminges pour relier Toulouse au Val d’Aran (Vielha). Elle est le résultat d’une coopération transfrontalière entre le Conseil Départemental de la Haute-Garonne et le Conselh Generau d’Aran côté Espagne.

Un projet qui voit loin puisqu’il pourrait permettre à terme de relier Bordeaux aux sources de la Garonne. On pourra même relier Montpellier via la liaison canal du Midi à Toulouse.

Côté Espagnol on voit plus loin avec Conseiller du Territoire d’Aran, Jose A. Boya qui imagine déjà prolonger la piste cyclable à la Catalogne.

Le tronçon du Haut-Comminges de Transgarona pour 2021

Une fois le tronçon du Haut-Comminges achevé en 2021, il ne restera qu’à boucler le tronçon entre Marqueface et Portet s/Garonne (tout au nord).

En ce moment c’est la partie de Saint-Béat à Arlos qui est en cours d’aménagement et de sécurisation le long d’une voie dédiée au bord de la N125.

Ce projet transfrontalier a été imaginé par le Président du Conseil Départemental de Haute-Garonne. Transgarona est sûrement un des leviers pour relancer l’activité économique et touristique de notre territoire.

Transgarona pour le développement touristique du Haut-Comminges

Un projet qui s’inscrit également dans une démarche de développement durable et de mobilité douce dans le Haut-Comminges.

Le parcours pourra permettre aux touristes de sillonner le Haut-Comminges en toute sécurité, en profitant des Pyrénées en toile de fond et au bord de la Garonne.

Rejoindre Saint-Bertrand de Comminges avec la Transgarona

Rejoindre Saint-Bertrand de Comminges avec la Transgarona

Le développement du vélo électrique efface les contraintes de distance et de dénivelé. Ainsi il sera aisé pour des touristes en location autour du Mourtis, de Melles ou de Saint-Béat de partir en excursion jusqu’à Saint-Bertrand de Comminges. Ils pourront au passage découvrir les villages de Marignac, Cierp-Gaud, Bertren, … Le Comminges en vélo c’est tout de même un beau panorama permanent.

Une nouvelle offre d’activités autour de la montagne

C’est surtout un projet presque central dans la nécessité du Haut-Comminges de diversifier ses activités autour de la montagne qui doit repenser son modèle. L’enneigement des stations comme Le mourtis étant de moins en moins acquis, il n’en demeure pas moins que les vacanciers plébiscitent malgré tout la montagne.

Encore faut-il être en mesure de leur proposer des alternatives, ou des compléments aux activités de ski hivernales.

Et la piste Transgarona pour traverser le Comminges à vélo est incontestablement une très bonne initiative.

Transgarona pour développer la mobilité douce pour les habitants du Haut-Comminges

Carrefour Bertren Transgarona

Carrefour Transgarona à Bertren

C’est aussi, à mon sens, une occasion nouvelle d’attirer de nouveaux habitants soucieux de vivre autrement. L’un des points noirs de la vie rurale et en montagne est bien souvent l’obligation de sortir sa voiture à chaque fois (travail, courses, …).

Là on offre une alternative à ceux qui comprenant les enjeux climatiques souhaiteraient s’investir sur ce territoire.

Car si l’offre touristique est à développer, il faut continuer de retenir et d’attirer de nouveaux habitants. Une population résidante qui a besoin de services, d’activités, et d’animation tout au long de l’année.

C’est dans ce sens là aussi, que l’on travaille à l’installation d’une épicerie générale, locale, bio et écoresponsable à Saint-Béat.