(Last Updated On: 8 mars 2021)

Journée citoyenne à Melles pour la cabane pastorale d’Aouéran avec au programme l’écorçage des troncs de sapins.

Journée citoyenne à Melles

Le Maire de Melles tient à la participation des habitants du village pour initier et développer des projets. Une participation citoyenne qui a un double mérite. D’abord et surtout, elle créée du lien entre les habitants qui apprennent à se connaître en partageant un projet commun, collectif et concret. C’est aussi le meilleur moyen de donner du sens dans les initiatives locales. Enfin, ce temps de mobilisation citoyenne, c’est des économies importantes pour la commune. La démarche n’a que des vertus !

La cabane pastorale d’Aouéran

On avait déjà présenté ce projet, qui vise à construire une cabane pastorale à Aouéran (1700 mètres d’altitude).

Cabane Aoueran Melles

Construction cabane pastorale d’Aouéran à Melles

La cabane est réalisée sur le principe de la fuste avec uniquement des troncs d’arbre. La technique de la fuste est utilisée pour construire des maisons en bois ou des chalets en bois.

Le toit sera quand à lui totalement végétalisé.

C’est sur ce principe qu’avait déjà été réalisée la cabane pastorale de Sestagnous.

Cabane pastorale de Sestagnous

Cabane pastorale de Sestagnous

Une construction durable, écologique et économique pour s’intégrer pleinement dans l’environnement naturel des cimes de Melles.

L’écorçage des troncs de sapins

C’était la mission de cette journée citoyenne. Pas moins de 56 troncs de plus de 10 mètres sont prévus pour la construction de la cabane d’Aouéran.

Des troncs directement disponibles dans le col de l’Artigascou suite aux chutes d’arbres pendant la tempête Barbara. On est vraiment dans une construction en circuit court.

Mais pour que les troncs ne pourrissent pas, il faut les écorcer manuellement pour empêcher les insectes de venir s’y installer pour attaquer le bois.

Ecorçage tronc

Ecorçage des tronc de sapin

Alors ce matin, une quinzaine de Melloises et de Mellois, armés de tourne-bille, de hâches et d’écorçoirs ont attaqué quelques troncs.

L’activité est un peu physique mais reste à la porté de tous, et c’est bien tout l’intérêt de la démarche citoyenne. Chacun trouve sa place à son rythme.

Après 4 heures à dévêtir les troncs des sapins au milieu d’un épais brouillard, est venue l’heure de partager un repas convivial.

Ecorçage des troncs de sapin pour la cabane pastorale d'Aouéran

Ecorçage des troncs de sapin pour la cabane pastorale d’Aouéran

La prochaine journée citoyenne est prévue le 21 mars pour poursuire l’écorçage des troncs de sapin. Cet été la cabane sera montée sur les autours d’Aouéran.