Réchauffement climatique : comment protéger nos montagnes ? Un magazine de Jamy Gourmand édifiant sur les conséquences du réchauffement climatique de nos montagnes.

Les conséquences du réchauffement climatique de nos montagnes

Pendant un an Jamy Gourmand, le monde de Jamy, a suivi celles et ceux qui tous les jours s’efforcent de comprendre et de protéger nos montagnes. Le documentaire a été diffusé ce mercredi 11 mars.

Et leur constat est presque terrifiant, tant le réchauffement climatique altère nos montagnes. Les conséquences sont non seulement très mesurables, très visibles mais surtout très rapides.

Parce qu’il impacte plus directement le quotidien du plus grand nombre, c’est souvent dans les plaines, les rivages, et les villes que l’on relate les effets du réchauffement climatique. Mais notre action négative sur le climat n’épargne pas les montagnes.

Et plus qu’ailleurs, celles et ceux qui y vivent et y travaillent, habitués à observer la nature, mesure à quel point les conséquences désastreuses s’accélèrent.

Les phénomènes naturels comme les avalanches, les coulées de boue, les effondrements, la fonte des glaciers, et même le réchauffement du permafrost, menacent inexorablement nos montagnes.

Bien souvent la question du réchauffement climatique, s’arrête à l’inquiétude des stations de skis sur la pérennité de leur activité avec la raréfaction de la neige. Et l’inquiétude est légitime car au delà de l’aspect économique, c’est les conditions d’entretien de la montagne qui questionnent.

Mais le mal qui ronge la montagne est bien plus grave. On rentre dans une spirale infernale, la neige désormais rare ne protège plus la montagne des rayonnements du soleil, le sol et la roche se réchauffe alors, rendant la présence de la neige encore plus difficile.

Au delà des mots, le replay du magazine est déjà disponible : Le monde de Jamy

Jamy en plein rappel

« Le monde de Jamy » / Crédit photo Emmanuel Pernoud

Et pour nos Pyrénées Haut-Garonnaises ?

Si le magazine de Jamy, porte essentiellement sur le massif des Alpes, les conséquences pour nos montagnes Pyrénéennes sont déjà bien palpables. Il ne faut même pas être devin, pour comprendre, que d’ici 2050, on ne pourra plus skier dans les Pyrénées.

Les terribles images de transport de neige en hélicoptère, raisonnent cruellement comme un ultime aveux de faiblesse.

Avec le réchauffement climatique, et l’abandon de l’agriculture/l’élevage de montagne, c’est maintenant les incendies qui menacent nos Pyrénées. Et il faut désormais des opérations de prévention, comme le brûlage dirigé dernièrement à Melles pour se prémunir. Heureusement pour Melles, Alban Dubois voit plus loin, en organisant l’installation d’un élevage de chevaux, et peut-être aussi de chèvres.

Réchauffement climatique : comment protéger nos montagnes ?

Mais surtout comment agir pour préserver nos montagnes ?

Melles750 n’est pas dans le temps politique, mais le temps presse. Il faut sortir des logiques à court thermes, et surtout soutenir celles et ceux qui ont l’énergie et la conviction de faire.

Les activités de l’homme en montagne doivent évoluer pour réintroduire de l’agriculture et de l’élevage, et repenser les activités douces de montagne. Le virage quatre saisons des stations de ski des Pyrénées Haut-Garonnaises, va sûrement dans le bon sens.

Et pour que vive la montagne, il faut redynamiser les vallées, qui apportaient biens et services aux montagnards. Le déclin des petites vallées, poussent inexorablement les populations vers les villes intermédiaires et accélère la chute des montagnes (au sens propres comme au sens figuré).

Des initiatives citoyennes et fraternelles comme la construction d’une cabane pastorale sur les hauteurs de Melles nous font grandir.

Alors si comme nous vous avez envie de voir vivre, et revivre nos montagnes, partagez avec nos vos initiatives. En les rendant visibles, on change l’image de notre territoire, pour lui redonner son attractivité qu’il mérite.